Que l’on soit d’un parti ou d’un autre, fidèle ou non,  peu de gens sont rassurés en écoutant les actualités nationales.

Le chômage continue sa progression vertigineuse et ne cesse de vouloir grimper les sommets. Que faire! Chacun à son idée mais quelle est la bonne idée! Difficile de se rendre compte ce qu’est le chômage si on ne le vit pas. Quand on mange tous les jours, on ne pense pas que certains jonglent avec leur portefeuille pour pouvoir nourrir leurs enfants. Mais nos hommes politiques semblent toujours vouloir la même chose, atteindre le sommet pour pouvoir régner.

les infos en france et dans le monde

Les médias font la une. Un événement chasse un autre

Les sondages nous donnent tel ou tel parti gagnant et le film recommence. Chacun espère remonter la courbe mais qui pense réellement à la courbe du chômage, aux fruits et légumes des producteurs qui se vendent mal, malgré un travail harassant? Etre de l’autre côté de la barrière est plus facile. Les derniers événements nous ont montré que l’on peut, en s’unissant, faire de belles choses. Mais, très vite, la vie de tous les jours reprend en laissant des familles dans la peine et le deuil. Chacun ses soucis et ses repères.

Tout le monde clame « on est Charlie » alors qu’en réalité peu de gens lisaient cette revue. Ceux qui ne la connaissait pas auront su qu’elle existait et qu’elle existera encore grâce à des gens qui n’ont pas peur. Ce manque de peur leur a fait perdre la vie. La France métropolitaine pleure ses héros et la Martinique pleure Clarissa, fille du pays. Tout est fini et chacun retourne à ses préoccupations en choisissant tel ou tel camp. Nos héros ont rejoint leur dernière demeure, d’autres militaires sont partis eux-aussi sous les éloges de la République et le village de Sainte Marie s’est réuni une dernière fois pour dire au-revoir à Clarissa.

Ainsi va la vie politique. Un événement aujourd’hui et un autre demain. Chacun essaye de se trouver aux premières loges d’un cortège qui aura le mérite d’avoir ressemblé tous les partis politiques ou presque.